Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home/meatjhzk/sites/voiture-propre.info/ecrire/public/composer.php(49) : eval()'d code on line 162

Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home/meatjhzk/sites/voiture-propre.info/ecrire/public/composer.php(49) : eval()'d code on line 168

Accueil du site > Plan > Voitures de demain > Agrocarburants > La filière alcools

La filière alcools

par Yohann Prigent

Les carburants issues de la filière huile peuvent être utilisés dans des moteurs à essence. Actuellement, 3 types d’agrocarburants   issus de cette filière sont disponibles :

  • Le bioétanol
  • L’éthyl-tertio-butyl-éther (ETBE  )
  • Le butanol

Le bioéthanol

Le bioéthanol est complétement identique à de l’éthanol. La seule explication du préfixe bio composant ce mot est quand l’agrocarburant est produit à partir de la biomasse. Effectivement, il est possible de produire le produit avec une synthèse des hydrocarbures. Certains écologiques refusent le préfixe bio car celui ci ferait un amalgame (comme entre biocarburants   et agrocarburants  ) entre la production écologique de ce produit. Le bioéthanol est obtenu à partir de la fermentation des sucres de la betterave, canne à sucre, maïs, blé,... avec des levures telles que les Saccharomyces ; mais des déchets tel que du vieux papier peuvent faire du bioéthanol. Il y a donc ici une culture des sucres pour les faire fermenter et former du bioéthanol.

Procédé de fabrication complet du bioéthanol

La fabrication de l’éthanol se fait par fermentation des sucres contenus dans les plantes comme le colza, le jatropha curcas, le blé,... avec des levures telles que les Saccharomyces. Suivant l’état de polymérisation des molécules, on sépare les polymères pour n’avoir que des cures simples à fermenter. Après cette fermentation, l’éthanol est distillé puis déshydraté. Le schéma ci dessous montre le processus complet. PNG

Le bioéthanol est ensuite vendu en tant qu’agrocarburant. Le nom du carburant est constitué de la lettre E suivi d’un nombre (de E5 à E100) qui est en fait le pourcentage de bioéthanol contenu dans le produit (le reste étant de l’essence). Le bioéthanol le plus répandu en France est le E85. C’est le seul autorisé par l’État depuis mars 2007 [1].

La France était en 2008 première dans l’union européenne en production de bioéthanol :

Fabrication de Bioéthanol dans l'union européenne {PNG}

Le bioéthanol possède cependant un inconvénient de taille par rapport au pétrole : le prix. Le bioéthanol coûterait quasiment 2 fois plus cher que le pétrole. Les utilisateurs seraient-ils prêts à dépenser 2 fois plus pour l’environnement ?

La vidéo ci dessous provient elle aussi d’Envoyé Spécial. L’industriel - Daniel Colar - possède la plus grande entreprise de production de bioéthanol de France : Cristal Union.

Le bioéthanol deux fois plus cher que le pétrole IMG/flv/cout_ethanol.flv

L’ETBE  

L’ETBE   est un dérivé de l’essence. Il est obtenu grâce par la réaction entre l’éthanol et l’isobutène (obtenu lors du raffinage du pétrole). L’ETBE   serait plus performant pour les moteurs étant donné que celui-ci présente un plus grand pouvoir de combustion par rapport à l’E85. Mais celui ci est très polluant pour l’environnement et présente donc des inconvénients non négligeables.

L’éthyl-tertio-butyl-éther (ETBE  ) est un dérivé de l’éthanol. Il est obtenu par réaction entre l’éthanol et l’isobutène (obtenu lors du raffinage du pétrole) et est utilisé comme additif à hauteur de 15 % à l’essence. L’ETBE   aurait l’avantage d’être mieux adapté aux moteurs. En effet, l’incorporation directe de l’éthanol à l’essence pose certaines difficultés techniques : le mélange essence/éthanol a une pression de vapeur plus élevée et tolère mal la présence de traces d’eau. Néanmoins, l’ETBE   est moins vertueux pour l’environnement, d’où le choix de la France (et de nombreux autres pays) pour l’E85.

Le Biobutanol

Le biobutanol n’est pas très répandu dans le monde. Il est obtenu à l’aide à la bactérie Clostridium acetobutylicum qui peut de transformer les sucres en butanol-1 (fermentation acétonobutylique). Certaines entreprises comme BP commercialisent actuellement le biobutanol ; il présente de nombreux avantages par rapport à l’éthanol (moins volatile et moins agressif vis-à-vis de certains plastiques) et est de plus en plus souvent évoqué comme agrocarburant de substitution à l’heure du pétrole cher. Il n’est pour l’instant pas distribué en Europe.

Après l’étude de ces agrocarburants   de première génération, le plus rentable et le plus proche à venir serait donc le bioéthanol.

Documents joints

Notes

[1] Texte du journal officiel : http://www.legifrance.gouv.fr/affic...